La canyon attitude

 L’hiver tire à sa fin, les sommets enneigés pleurent leurs derniers flocons, les gorges et ravins se préparent à recevoir leurs aventuriers…
Avant de vous lancer, quelques recommandations :

Avant de partir en canyon

– Je choisis un canyon adapté aux conditions, au niveau technique et au nombre des participants.

– Je m’informe des conditions météorologiques et des éventuelles régulations / variations du niveau d’eau.

– Je prends les informations sur l’organisation de la pratique locale (autorisations, dates et horaires de pratique, zones de stationnement, accès et retours, consignes particulières …).

– J’adapte l’effectif du groupe à la fréquentation du canyon et à sa vulnérabilité (présence de gravières, tufs, faune, flore…).

– Je suis attentif à l’impact de mes moyens de déplacement, j’utilise le train, le covoiturage, et la marche à pied.

– J’évite les navettes, je préfère la randonnée.

– Je prépare mon sac à l’avance et m’équipe / déséquipe discrètement en dehors des zones d’habitation. Je respecte les zones de stationnement.

Je sais renoncer.

En canyon

– Je respecte les propriétaires et tous les aménagements (clôtures, cultures, prises d’eau,…).

– Je respecte les autres « utilisateurs» (pécheurs, chasseurs, randonneurs, baigneurs, …).

– Dans les divers cheminements j’utilise les sentiers prévus, j’évite de piétiner le lit de la rivière inutilement (sentier de bordure, nage, …) et je veille à ce que tout le monde passe au même endroit.

– Je reste discret et veille à ne pas déranger ou dégrader le milieu.

– Je veille à laisser le site propre : je ne laisse ni détritus (biodégradable ou non) ni cordes ou autres « mauvais » équipements en place.

– Je suis un témoin privilégié de l’environnement canyon et réfère de mes observations particulières en mairie ou gendarmerie et à la permanence du réseau alerte.

De manière générale

– J’évalue les conséquences de mes propres actions.

– Je fais passer le message de Conscience et Respect.

– J’affirme que les pratiquants de la descente de canyon ne sont pas de simples consommateurs d’activité mais sont desacteurs directs de l’environnement.

– Je favorise, si possible, la communication avec les interlocuteurs locaux pour une approche commune sur les sites de pratique.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Les prévisions météo

    météo
    Lundi 15°
    Mardi 17°
    Mercredi 20°
    Jeudi 20°
    15°
    tiempo.com   +info